• L'importance de la Grande barrière de corail pour l'Homme

    ECONOMIE : Economiquement le corail trouve son importance car environ 600 millions de personnes vivent de près ou de loin d'une activité liée aux récifs.

     En premier lieu dans le marché du corail, les principaux consommateurs proviennent de pays riches tel que l’Europe, les Etats Unis et le Japon. Ils importent du corail et des espèces qui lui sont liées. Ils se servent des poissons et des coraux pour les aquariums, l’artisanat et la bijouterie ainsi qu’en guise d’objets de décoration.

     En second lieu, les récifs coralliens tel que la Grande barrière de corail en Australie sont une attraction touristique mondialement connue. Ce marché comprenant la vente et le tourisme investie annuellement 1 million de dollars pour  un revenu de plus de 20 millions de dollars à l’échelle mondiale. En Australie, la Grande barrière de corail attire environ 2 millions de visiteurs et génère un chiffre d’affaire de plus de 4 milliard d’euros. Par comparaison la pêche ne génère que 100 millions de dollars...<o:p></o:p>

    Pour finir les coraux permettent de protéger les côtes puisque qu’ils servent de rempart naturelle contre la violence de la mer, lors de tempêtes ou de cyclones. Ils réduisent l’effet de l’érosion marine, ce qui rend service aux villages proches des littoraux leur dispensant de construire un rempart artificiel. 

     

    SCIENCE : Le récif corallien est utilisé depuis longtemps en médecine. Effectivement le corail fait parti de la médecine traditionnelle japonaise mais aussi de la médecine traditionnelle de l’Inde, où il est utilisé comme source de calcium. La biochimie du corail traite plusieurs pathologies nous affectant. Les scientifiques cherchent à élaborer, à partir des coraux et d’autres organismes, de nouveaux médicaments qui pourraient un jour lutter contre le cancer et d’autres pathologies. Enfin sa structure poreuse à base de carbonate de calcium est parfaitement compatible avec le corps humain. Ainsi,  des prothèses osseuses et des yeux artificiels sont créés à partir du corail.


    VITAL : Près d’un cinquième des protéines animales consommées au monde proviennent de la mer. Un milliard de personnes soit plus de 16 % de la population mondiale ne peuvent se nourrir de protéines animales autre que le poisson provenant des récifs coralliens qu’ils pêchent. Dans les îles du Pacifique 90 % de la nourriture est d’origine marine. En effet, les hommes vivants sur des îles se nourrissent principalement de poissons, qui naissent et vivent dans les coraux. La disparition des coraux entraîneraient premièrement la mort des poissons habitant dans les récifs, et ensuite celle des hommes qui perdraient leur principale source d’alimentation.

     

    <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :